L’intuition : à toi mon guide

L’intuition : à toi mon guide

Toi la terre, ma jeune mère
Toi la vie, ma douce amie
Toi le ciel, mon essentiel
Toi la pluie, me réjouit

Toi ma merveilleuse
Toi mon​ étrange éveil
Toi ma sœur angélique
Toi ma muse acolyte

Oh nature profonde
Oh blessure innée
Oh journée morose
Oh ma vie unie vers elle

La douce lueur de ton être m’éclaire
Ta lueur de cœur étincelle.
La nuit les étoiles jalousent
Ta splendeur rayonnante.
Tu me guides si harmonieusement,
Ta douceur m’embrasse,
Ta grandeur m’enlace
La soleil brille en toi.
Tu l’as trouvé pour toujours
Il y a toi, nous, l’amour
Rien d’autres ne m’appartient
La simple rencontre
L’unique connexion
De nos cœurs, de nos yeux
Me fait vibrer au plus profond.

Intuition, amie de toujours.
Je n’ai pas su te voir, te reconnaître
Te donner la place que tu méritais

Je t’ai trouvé, sur le chemin.
Celui vers la conscience.
Celui vers la lumière
Celui vers moi-même

Je sais que tu as tenté de me parler
Je ne t’ai pas entendu.
Je n’ai pas su écouter.
Peu importe aujourd’hui le passé
Dorénavant tu fais partie de ma vie
Et je t’aime

Je te sens
Je t’aperçois
Je te reçois
Je te vois.
Les signes sur ma route
Les répétitions. Encore. Encore. Encore.
Comme un écho. Avance. Avance.
Rythment ma vie.
Continue
C’est par là
Je suis là
Nous nous tenons la main aujourd’hui
Je suis toi
Tu es moi.

Elle est en toi.

Wonder

Wonder le film qui parle de la différence.

« You are a wonder »
« Tu es une merveille… »

L’œil de cette femme brille de cette eau pure contenue au creux de son cœur de maman. Combien de maman disent cela a leur enfant ?

Combien d’enfant ont le cœur brisé de ne jamais entendre ces mots ?

Auggie, ce héros hors norme

Wonder est un film qui touche, un film d’Amour. L’Amour sincère et inconditionnel. D’une mère, d’un père, d’une sœur, de camarades… Même le chien est amour, un vrai cœur sur pattes !

Ce petit garçon souffre. Il se sent exclu du monde. Il est défiguré.

Comment vit-on quand on né différent ? Comment vit-on quand on est différent ? Comment vit-on quand cette différence s’affiche dans chaque regard, chaque sourire ?

Il se cache…

A moins qu’il soit une figure…un exemple ?

Au-delà des appâts-rences, que voyons-nous ? Que voyons-nous au-delà de nos propres mondes, de nos propres vies ?

Derrière ces visages, ces corps, ces traits, ces compétences, il y a des cœurs.

Les cœurs des personnes différentes crient parfois au secours, ils se sentent parfois relégués au second plan, dans l’ombre. Il se sentent parfois abandonnés, honteux, sans amis, sans personne sur qui compter.

Mais ces cœurs différents ne battent-ils pas comme tous les cœurs ? Un battement après l’autre. Une impulsion électrique après l’autre. Celle de la vie.

Quelle est la vraie différence entre eux et nous ?

Entre toi et moi ?

« Ton cœur est cette carte qui te guide vers où tu vas et ce visage est celle qui dit, d’où tu viens. »

Au fond, ne sommes-nous pas tous, différents les uns des autres ?

Ne sommes-nous pas tous les héros de nos vies ?
Les héros ordinaires de nos vies en or.

Le cœur emplie d’Amour, je vous le dis. Je suis une héroïne. Vous êtes une héroïne, un héros. Et vous avez des pouvoirs inconsidérés, des ressources qui vous dépassent, et qui vous permettent de vous dépasser encore et encore pour être, toujours plus, qui vous êtes vraiment.

 

Vipassana : enfer ou paradis ?

Vipassana : retraite de méditation en silence.*

Le silence…1 . 2 . 3 … 384 000 secondes de silence… J’étais prête. Enfin, je croyais.

Cela n’a jamais été aussi bruyant. Où ?

Vipassana : retraite à Montebello, Quebec, aout 2017.

A l’intérieur de moi. Qui vit en moi ? Quel autre est aux commandes sans que je puisse le faire taire ?

J’ai vu pendant 10 jours, mes 60 000 pensées par jour. J’ai vu défiler ces 600 000 pensées. C’est à cela que ressemble l’enfer. L’enfer ici sur Terre est en moi. En chacun de nous.

60 000 fois. J’ai mal. Je veux sortir. Je n’en peux plus. Mais elle veut ma mort cette femme ? Quel bourreau ! Qu’est ce que je fais là ? Je veux partir. Je serais mieux ailleurs. Quelle torture ! C est quoi le sens de tout ça ? Je comprends pas où ils veulent en venir…

« Vous êtes en prison… », ces mots résonnent encore en moi. Ils font écho à toutes ces pensées agitées, elles courent dans tous les sens, entre les cloisons de ma boite crânienne. En fuite perpétuelle. De quoi ? De la réalité. De ma seule et unique réalité. De l’instant. De mon présent.

Sur 60 000, 60 ou 600 pensées conscientes, soit à peine 1 %… Quelle misère…Le constat est triste. C’est donc ce genre de pensées que je m’inflige chaque jour ? Ces mots qui traversent ma tête à la vitesse d’une fusée et qui ne laisse en apparence aucune trace, car je ne m’en souviens même pas vraiment…

Et pourtant. C’est bien ce qui construit ma vie chaque jour. C’est ce qui me traverse chaque jour et donne à ma vie le gout de l’insatisfaction certains jours. Celle qui dit que ce serait toujours mieux ailleurs, ou plus tard. Dans quelques heures, quelques minutes. Quand je serai à mon rendez-vous, quand je mangerai, quand je me reposerai. Dans tous les cas, le « après » m’obsède. Lui, est bel et bien présent.

Mon corps hurle de douleur. Assis 10 heures et 30 minutes par jour, au sol, sur un fin tapis de mousse, l’inconfort guette la crise de nerfs. Me reposer ? Prendre soin de moi ? Il n’en est pas question ici.
La prison m’offre une chambrette entre cloisons de cartons avec magnifique panorama sur le plafond d’un ancien collège québecois. Parfois dans le brouhaha de mon chef intérieur j’entends un son de liberté. Celui d’un oiseau, libre. C’est moi qui suit dans la cage cette fois. Se moquerait il de mon sort ?

Tout le monde se moque de mon sort ! Rendez-moi ma liberté !!!

Jour 4 : ma tête va exploser. Mon corps devient de plus en plus chaud. Je vais faire mes bagages et partir.
Le corps gisant sur le lit, le regard rivé au plafond. L’assistante se fait messagère de l’ enseignante. « Elle veut que tu vienne dans la salle. Tu ne peux rester là. »

Trop, c’est TROP ! Je boue. La colère est là, mais la fièvre tourne cette colère en une larme. Unique, salée et amère. Je suis si fatiguée de ce rythme, de cette autorité. Je dis NON ! Depuis 3 jours je subis les remontrances, les remarques placées sur le chemin sans issue entre salle de méditation et salle à manger. C’est terminé. Je ne peux pas laisser faire ça. « NON ». Je me défends. Il y a des limites. Je n’irai pas. J’ose prendre congés de cette obligation. J’OSE dire non. A cette femme qui représente l’autorité suprême en ces lieux.

Une heure plus tard, la fièvre est tombée. Des images sont remontées à ma conscience. Je me souviens d’un bourreau. Moi, je suis la soumise. J’ai dit NON. Dans cette vie et dans d’autres. Je ne me soumettrai plus jamais !

Le lendemain, le calme est là.
Dans ma tête pas un mot. Pas un de superflu. Je me souviens que je suis là car j’ai suivi les signes de la vie. Je me souviens que je suis là et que c’est un cadeau qui m’ est offert. Je suis un être libre. De rester ou de partir. Ma liberté m’appartient. Je vois à l’œuvre le changement d’ état d’esprit. L’accueil du présent moment. Si je suis ici, autant profiter de ce qui m’est donné. De ce que ma présence ici peut m’apporter.
Cet enseignement je suis libre d’en prendre ce que je veux.

Suis-je schizophrène ? Suis-je folle ? Comment pouvais-je être sûre de moi hier que cette femme me voulait du mal ? Hier j’étais parano et aujourd’hui ?

 

Un vieil homme veut apprendre à son petit-fils ce qu’est la vie.

« En chacun de nous, il y a un combat intérieur » dit-il au jeune garçon. « C’est un combat jusqu’à la mort et il se tient entre deux loups. »

« Le premier est ténébreux. Il est la colère, l’envie, le chagrin, le regret, l’avidité, l’arrogance, l’apitoiement sur soi-même, la culpabilité, le ressentiment, l’infériorité, la supériorité, les mensonges, la fausse fierté et l’égo. »

« Le second est lumineux. Il est la joie, la paix, l’amour, l’espoir, la sérénité, l’humilité, la gentillesse, la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi. »

Le petit-fils réfléchit pendant un long moment. Puis, il demande à son grand-père : « Quel est le loup qui gagne ? »

Le vieil homme sourit et lui répond : « Celui que tu nourris. »

Conte Cherokee, (extrait ici de mon livre METAMORPH’OSE Transformer les épreuves de la vie en cadeaux)

 

Non je suis moi. Je suis un être humain avec son corps, son esprit et son âme.
Je suis un être conscient, avec un ego, un mental. Je suis un être manipulé par moi-même.
Je sais encore plus aujourd’hui que je peux tout changer, que je suis le maître chez moi et que je décide de donner à l’ego de la nourriture, ou pas. Nous sommes responsables de nos pensées, elles sont créatrices et puissantes. Prenons-en soin.

Nous créons l’enfer.  Créons le paradis !

 

 

*Vipassana est une retraite de méditation en silence. Je l’ai faite au Québec mais elle existe partout dans le monde ! Cette pratique est gratuite et ouverte à tous. Pour moi Vipassana est synonyme de rencontre avec l’ego. Si cela vous parle, suivez les signes !

 

D’autres participantes témoignent, lisez comme cela est inspirant !

Quelles transformations as-tu vécues grâce à Vipassana ?

 

« Je dois dire qu’à chaque Vipassana, je découvre quelque chose de nouveau. Chaque cours de 10 jours, pour moi, semble avoir une thématique qui lui soit propre. Par exemple, à ma première expérience, j’ai travaillé à la guérison d’une blessure amoureuse. À une autre, j’ai été exposée aux différentes manifestations de mon anxiété (peurs, douleurs) et j’ai réussi à en transcender quelques unes. À une autre, je recevais des inspirations pour ma mission de vie, ma carrière. À une autre, je revoyais mes souvenirs d’enfance…
À chaque fois, c’est différent!
Je peux aussi ajouter que comme transformation majeure, je constate que je suis beaucoup plus en contact avec mon senti et mes sensations. Cela me suit même de retour en ville ! Ça fait que je suis plus à l’écoute de mes besoins et de ce que je souhaite réellement, ma voie est plus éclairée !

Je ne suis pas prête à dire que c’est une retraite de méditation, je vois ça vraiment comme un cours. Je conseillerais le cours, mais je mettrais l’accent sur la technique en soi, le silence, la nature et la saine alimentation. Je rappellerais aux gens de ne prendre que ce qui résonne en eux dans les discours, les chants, les termes en pâli, etc ! »

Yasmina, Montreal. 30/40 ans.

 

« Vivre Vipassana est une expérience si radicale qu’elle m’a amenée loin en moi, dépoussiére les nombreuses couches de l’espace que j’accordais aux autres.
De quoi est-ce fait? De l’immense besoin de me faire reconnaître de l’extérieur. L’autre doit me reconnaître inconditionnellement ! Moi,  j’ai si peu de valeur et d’importance. Je ne peux pas être aimée simplement pour ce que je suis.

D’où mon agitation incessante. Faire toujours plus.

Aujourd’hui, je m’emploie à être plus. Davantage en conscience de moi.  Alléluia !

Je suis reconnaissante du cadeau que je me suis fait en ce séjour.

En vivant Vipassana, j’ai connu la sensation d’arriver chez moi, d’y éprouver un bien-être inconnu jusque là et le goût d’y établir ma demeure. J’ai la sensation d’être en paix. La joie m’habite.

Voilà pourquoi je recommanderais Vipassana. »

Monique, Montréal, +60 ans

 

 

 

« Pour moi Vipassana, en plus d’avoir été une belle rencontre avec moi-même, je me suis libérée de certaines peurs qui étaient ancrées en moi, certaines où je n’arrivais pas à mettre des mots dessus. Puis j’ai ressentie un relâchement, un laisser aller face à ces peurs. C’est comme si mon corps, suite aux libérations fait durant les méditations, vit de nouveaux changements.
Puis à partir de ce moment, des principes et valeurs profondes que je souhaitais intégrer dans ma vie mais que j’arrivais à respecter avec difficultés, faisaient maintenant partie intégrante de tout mon Être. »
Janie, Montréal 30/40 ans

 

« Je pensais que pour être aimée et être reconnue, je devais faire des choses extraordinaires, réussir des exploits, faire plus, faire mieux pour impressionner les autres. C’était une erreur. C’est ce que j’ai réalisé à la retraite Vipassana. En étant face à face avec moi-même, avec mes ressentis, mes douleurs, mes victoires, j’ai pu faire  l’expérience enfin de la douceur, du bien-être, de la joie de vivre le moment présent. Chaque respiration m’a amené plus profondément en moi et même si j’ai peur de la profondeur, je suis fière d’avoir oser y aller. J’ai ressenti que je n’ai pas besoin de faire pour avoir de la valeur. J’ai de la valeur parce que je suis vivante, j’ai juste à être moi, à rester centrée, sentir mon cœur battre, être présente et accueillir tout simplement chaque moment, chaque respiration de la vie. Le défi maintenant est de maintenir la capacité de rester présente, consciente et accueillir toute personne, toute situation ou événement comme une opportunité de me choisir à nouveau, sans me juger. Choisir de vivre avec cœur et dans le cœur et le laisser me guider. »

Rose, Montréal, +60 ans

 

« Lors de cette retraite quelle est la plus grande transformation ou découverte que vous avez vécue ? (arrêt du tabac, douleurs physiques ou morales, prise de conscience, vision pour votre avenir, baisse du stress… Tout est possible.
Durant mon séjour à Vipassana, la plus grande transformation que j’ai vécue est sans aucun doute la disparition quasi-totale de mes douleurs dans le dos. J’avais des douleurs atroces qui ont été exacerbées par le fait de méditer assise durant de longues heures, jusqu’à ce qu’une méga-boule d’émotions remonte à la surface et fasse disparaître ces douleurs par le fait même…étonnant !
Absolument je le conseillerais !
Tout simplement pour ce séjour unique passé avec soi-même en pleine nature, tout en étant entouré et inspiré par les autres personnes magnifiques qui viennent suivre ce cours. Évidemment, nous ne communiquons pas entre nous pendant la période de silence, mais leur simple présence m’a beaucoup aidée personnellement. »

Lucile, Montréal, 30/40 ans

« J’ai découvert cette technique il y a 13 ans et elle m’accompagne dans mon développement depuis. Cette rencontre avec moi-même, avec ma conscience, grâce aux enseignements de Goenka, m’a permis de me transformer, de me libérer et m’a amené beaucoup de confiance, d’harmonie, de joie et de gratitude. Je me sens privilégiée d’avoir accès à cette sagesse qui date de plusieurs millénaires et de pouvoir la mettre en pratique à tous les jours de ma vie, au coeur de mon cheminement. »

Stéphanie, Sherbrooke, 35 ans

 

 

Oser faire le grand saut !

J’ai envie de vous parler de ce dernier mois… Ca pourrait s’intituler « Oser faire le grand saut. »

Oser faire le grand saut

Celui qui fait trembler.

Celui qui clous au sol.

Celui qui tétanise.

Celui qui désuni.

Ce saut,

c’est aussi celui qui renforce.

Celui qui fait grandir.

Celui qui fait avancer.

Celui qui fait aimer.

Je l’ai fait.

Présente par intermittence depuis quelques semaines, je vis les tumultes, les secousses, les vents du Grand Saut. Ou plutôt des Grands Sauts. Je n’imaginais pas que mon cadeau d’anniversaire « Un saut en parapente », allait devenir une réalité de toutes les minutes.

Tour d’abord j’ai fait le grand saut de dire STOP à un groupe auquel j’appartenais depuis un an, parce que je ne me sentais plus à ma place. Ça parait simple comme cela, mais c’était impossible avant pour moi, de sentir ce qui me correspondait ou pas et de faire des choix.

Et là encore cela n’a pas été si facile car il y a l’attachement aux personnes, et surtout un certain confort qu’il a fallu mettre en place alors une fois qu’il est là, c’était un peu : Chouette je vais en profiter maintenant…

Ou pas. Quitter mon confort, c’est un grand saut.

Et devinez quoi ? Une semaine après, le relais était assuré. D’autres rencontres. D’autres projets. Il suffisait de lâcher !

J’ai écouté mon corps et mon cœur. Avec l’homme qui partageait ma vie depuis 1an et demi, un jour, un mot, et comme une évidence. Une évidence que le chemin s’arrête là pour le couple que nous formions. Cela n’a pas été facile car il y a l’amour et les projets communs. Ensemble un équilibre se construit au fil du temps. Mais ce fil, est-ce encore le même fil ? Va-t-il encore dans la même direction ?

Non. Le constat est lourd.

Les miroirs ont influencé des mois durant, l’image d’une personne idéalisée, qui au fond, est comme vous et moi. Un être humain avec ses blessures, ses doutes mais aussi ses pas, ses choix, ses envies…

Aimer vraiment c’est aussi laisser partir l’autre pour ce qu’il a à vivre quand le moment est venu.

L’oiseau n’est il pas le plus heureux hors de sa cage, dans le ciel de son avenir ?

J’ai décidé de dire GO à un projet qui me porte à continuer la vie de nomade encore un certain temps. Je vous en raconte plus d’ici quelques semaines. Après deux ans bientôt de préparation de projets sur la toile du web, mon cœur a envie de voler à votre rencontre.

Oui la vôtre.

La rencontre qui permet de se serrer dans les bras, de se regarder, d’échanger, de grandir. Celles qui donne du sens à ma vie. J’ai hâte de vous en dire plus ! En attendant si vous voulez que je vienne vous voir par chez vous, écrivez moi un mot, car je vais aller là où le vent me porte, et là où les bras sont prêt à s’ouvrir !

Sur les routes de ma vie, je conduis mon destin, en conscience.

Alors que tout a changé en 1 semaine sur tous les plans de ma vie, mon GPS interne indique : direction Québec. Aller simple.

Les signes continuent puisque l’intuition me dit : vol A777, le 27/07/2017.

Le CHOC.

Je demande à l’Univers de me guider depuis des mois. Vers où, dans quel voie investir en tout premier pour diffuser mes messages et inspirer les autres à se mettre en chemin ?

Pas de réponse claire depuis des mois.

Et cette nouvelle qui tombe du ciel et qui a des ailes.

Ce sera un investissement dans un billet d’avion en classe affaire.

Moi qui n’ai jamais fait ça ni dépensé autant pour voyager !

Vais-je le faire ?

Je vais continuer à suivre les signes. Même si la peur me paralyse si je laisse ma tête et la raison prendre le dessus. Mais enfin, c’est ton budget pour vivre plus de 6 mois ! Et après tu vas faire comment quand les comptes seront à sec et qu’il faudra faire une dépense ?

Et ma banquière s’y met : « Mais enfin Madame Sion, en octobre vous me dites que vos aides s’arrêtent. Si vous videz votre compte chez nous, comment faites-vous rentrer de l’argent ?  »

Je n’ai aucune réponse raisonnable à donner car ce qui se produit est bien au delà de la logique.

C’est la logique du destin. De l’intuition.

Je pleure toutes les larmes de mon cœur, je crie toute la douleur de mon âme en panique de tous ces changements. AI-je raison ? Ai-je tord ? Si seulement je pouvais reculer …
L’ego est en force et en toute puissance. Il est à sa place. Je l’en remercie, mais après quelques jours de tensions mentales,je dis STOP.
Ecouter ces sensations intérieures c’est au-delà de la raison. Ça n’a aucun sens.
Et c’est pour cela que je vais le faire. En prenant l’ego en moi par la main.
Je vais sauter. Nous allons sauter.
Je vais trouver le courage d’embrasser mon destin, ce pour quoi je suis sur cette Terre.

J’ai des messages à distribuer, à communiquer. Un livre, qui est le prolongement de ce que je suis, authentique et plein d’amour. Un vrai mode d’emploi de comment je suis devenue ce que je suis aujourd’hui et qui me permet de lâcher prise à ce point dans ma vie. C’est évident que je veux donner tout ça à ceux qui en ont besoin. Qui ont besoin d’allumer leur flamme intérieure et de la faire briller.

Alors oui. Pour moi accompagner et inspirer les autres à donner leur maximum pour devenir qui ils ont envie d’être, ça commence par moi. Par OSEr me mettre au défi de faire les chOSEs.

Faire le grand saut, ça n’arrive pas le premier jour de sa vie.

Encore que le premier saut est sans doute celui qui nous propulse sur la Terre.

Venir au monde c’est accepter qu’il y aura des branches sur le chemin.

Accepter de se souvenir que nous sommes des lumières, des lumières pour l’Univers.

Et que notre vie est cette aventure qui nous permet de la retrouver dans la pénombre de nos épreuves et quotidiens.

Alors pour raviver cette lumière, faites le premier pas !

Après le stage Créer la vie qui m’inspire ?

« Un duo redoutable et harmonieux » Danielle, Lille

 

 

« Tu trouveras sans doute bien plus que tu ne penses ! » Carine, Lille

 

Qui es tu ? Carine, exploratrice devenue créatrice, au fil d’un riche week-end plein de révélations ou de confirmations.
La problématique ou ton objectif avant le stage ? Je me sentais coincée dans la réalisation ou plutôt la concrétisation d’un ou plusieurs projets. j’avais envie d’un déclic de trouver un nouvel élan.
L’hésitation que tu as eu avant ? Raisons personnelles, le volet financier a pu constituer un frein au départ. mais l’hésitation a été de courte durée.
Ce qui t’a finalement décidé ? J’ai simplement écouté ma petite voix à l’intérieur qui me disait que c’était le bon moment pour moi, avec les bonnes personnes.
Résultats obtenus après le stage ? J’ai pu poser un regard plus bienveillant sur des parties de moi que je ne voulais pas voir. En les accueillant et en me pardonnant je pense avoir fait un grand pas vers la concrétisation de mes rêves.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ? Offre toi ce cadeau car tu es plus important que tout. Laisse toi porter et aie confiance dans le fait que tu trouveras sans doute bien plus que tu ne penses !
Le point fort du stage ?Très bon équilibre entre les séquences différentes.

 

« Lâcher me permet d’avancer sur mon chemin » Pélagie, Mouscron

 

Qui es tu ? Pélagie, à la recherche du bonheur perdu.
Ta problématique ou ton objectif avant le stage ?
M
ieux me connaître, avoir des clefs pour passer à l’action et être confrontée à un travail de groupe.
L’hésitation que tu as eu avant ?
Tarif, prendre tout un week-end sur ma vie de famille, appréhension de l’art thérapie car je ne suis pas artiste peintre.
Ce qui t’a finalement décidé ?
Question de survie après des événements douloureux pour affronter la vie et l’adoucir.
Résultats obtenus après le stage ?
J’ai parlé pour la première fois de ce qui m’est arrivé de pire et lâcher me permet d’avancer sur mon chemin, je me déleste.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ?
Si elle veut continuer à avancer tête baissée, surtout qu’elle de s’inscrive pas. SI elle veut enrichir sa vie, let’s go !
Le point fort du stage ?
Belle équipe complémentaire et inspirantes. Timing impeccable !

 

« J’ai trouvé grâce au stage, la solution pour cette difficulté » Hugo, Nantes

Qui es tu ?
Hugo, jeune écrivain Nantais.
Ta problématique ou ton objectif avant le stage ?
Les peurs qui m’empêchent d’avancer vers mes rêves au quotidien.
L’hésitation que tu as eu avant ?
Est-ce que je mérite d’investir autant pour moi ?
Ce qui t’a finalement décidé ?
De me dire que au pire, cette expérience me dira si oui ou non je le vaux.
Résultats obtenus après le stage ?
J’ai trouvé grâce au stage, la solution pour cette difficulté et beaucoup, beaucoup de pistes, outils, moments forts pour m’accompagner et m’aider à évoluer encore.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ?
Fonce, c’est que du bon ! Les rêves qui sont en toi méritent que tu dépasses tes peurs pour les réaliser. Et ce stage permet exactement ça.
Le point fort du stage ?
Alternance œuvres créatives, coaching : top ! Duo complice, Emmeline et Oassa impulse une belle énergie dans le groupe avec la pointe d’humour agréable et les petites surprises géniales !

 

« Prends le risque de te faire du bien. » Constantin, Tournai


Qui es tu ?
Constantin, force et doute.
Ta problématique ou ton objectif avant le stage ?
Etre en immersion, prendre le risque de me reconnecter avec moi-même.
Résultats obtenus après le stage ?
Me remettre en mouvement.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ?
Prends le risque de te faire du bien.

« Atteindre concrètement un objectif concret. » Rachel, Tournai

Qui es tu ?
Rach’L, gourmande de la vie
Ta problématique ou ton objectif avant le stage ?
Vivre le bien être au quotidien et la mise en route pour atteindre certains objectifs.
L’hésitation que tu as eu avant ?
Mes disponibilités et le fait de ne pas connaître les formatrices.
Ce qui t’a finalement décidé ?
Le bouche à oreille positif. ET d’être disponible ces jours-ci.
Résultats obtenus après le stage ?
+ la journée « Avancer vers la vie qui m’inspire » : atteindre concrètement un objectif concret. Le pardon auprès de moi, pour moi, par moi. Merci à vous, merci à moi.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ?
De venir pour se coocooner, prendre soin de ses besoins, connaître ses vraies valeurs.
Le point fort du stage ?
La grande humanité vécue.

 

 

« m’a permis de comprendre, d’évoluer, de prendre de la distance, d’accepter et de libérer…  » Chloé, Tournai

Qui es tu ?
Curieuse et empathique.
Ta problématique ou ton objectif avant le stage ?
Comprendre ma peur ou mes peurs.
L’hésitation que tu as eu avant ?
Le tarif m’a fait hésiter car je suis étudiante et que je n’ai pas beaucoup de revenus.
Ce qui t’a finalement décidé ?
L’intuition.
Résultats obtenus après le stage ?
Cela m’a permis de comprendre, d’évoluer, de prendre de la distance, d’accepter et de libérer quelques maux ancrés en moi.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ?
Osez
Le point fort du stage ?
C’est un stage réparateur et clairvoyant. Merci.

 

 

« La prise de conscience des mes valeurs » Ingrid, Tournai

Qui es tu ?
Ingrid simple et efficace.
Ta problématique ou ton objectif avant le stage ?
Les blocages dans le domaine professionnel.
L’hésitation que tu as eu avant ?
L’hésitation sur tout le temps à investir.
Ce qui t’a finalement décidé ?
La foi et la confiance.
Résultats obtenus après le stage ?
La prise de conscience des mes valeurs, mes besoins et mes blocages.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ?
Oses !
Le point fort du stage ?
Cool, tranquille, top 😉

 

« La prise de conscience des mes valeurs » Cathy, Mouscron


Qui es tu ?
Cathy
Ta problématique ou ton objectif avant le stage ?
Curiosité
L’hésitation que tu as eu avant ?
Hésitation de reprogrammer mon week-end et annuler plusieurs rendez vous.
Ce qui t’a finalement décidé ?
La promesse que j’avais faite d’y participer et envie de me mettre en rapport avec la créativité.
Résultats obtenus après le stage ?
Il m’a permis de clarifier, de me donner envie d’y aller moi aussi dans la collaboration d’un stage.
Un conseil à quelqu’un qui hésite ?
D’investir sur elle-même.

 

 

 

Voeux 2017

Voeux 2017

Je pourrais vous souhaiter tous mes Vœux 2017 et la liste serait longue.
Mais non, cette année 2017, année du renouveau je voudrais partager tout autre chose avec vous.

Vous êtes des merveilles de ce monde, la vie, l’Humanité. La bonté, la générosité, la douceur l’amour, l’authenticité sont notre nature même.

Mais le vrai défi, la seule chose à faire est de le découvrir soi même, pour soi même.
Prendre conscience, ouvrir son cœur et voir ce que l’on est vraiment, est de notre responsabilité.

Trouver qui tu es vraiment.

Trouver qui on est vraiment, ce qui nous anime, nous fait vibrer, est le plus beau cadeau jamais égalé. Il est pérenne, se garde et ne prend pas de place. Ce cadeau ne coûte presque rien à se faire et rien du tout à faire aux autres. Il demande pas à être emballé, il peut servir partout, en toutes circonstances, à la mer comme à la montagne, par tous les temps.

Bref, le cadeau idéal !

Trouver le sens de sa vie.

« Trouver qui tu es vraiment » c’est aussi trouver le sens de la vie, et de sa propre vie. Trouver notre soi profond, pour réaliser ce pour quoi nous sommes fait, et donner au monde la chance de connaître notre talent, notre unicité.
Imaginez un grand puzzle, celui de l’Univers. Celui-ci n’est complet et magnifique que si toutes les pièces sont assemblées. C’est ce qui se passe lorsque des personnes rejoignent la Conscience. Les pièces du puzzle, s’imbriquent une à une.
Si vous avez déjà fait un puzzle, vous vous souviendrez ce que ça fait, de mettre les dernières pièces, celle qui donnent tout son sens à ce dessin, cette photo ou cette peinture.

Un miracle a lieu lorsqu’un être humain, trouve sa forme, définit les contours de qui il est, délimite son Soi, ses talents, ses limites : il ressemble alors à une fabuleuse pièce de puzzle : unique, aux contours clairs, distincts.
Puis, une fois formée comme il se doit, cette pièce peut chercher et prendre Sa place dans le jeu gigantissime. Ainsi, grâce à ce morceau unique, l’œuvre prend tout son sens.

A chacun sa place.

Il en va de même pour l’Humanité. Chacun a sa place, a toute la place dont il a besoin pour être posé au bon endroit. C’est grâce à chacun de nous que l’Univers prend forme, se dessine, et devient majestueux. Ce puzzle là, célèbre, la vie, le divin et l’amour. Toutes les conditions sont alors rassemblées pour évoluer et grandir intérieurement et dans la monde.

Mais tout cela ne se fait pas du jour au lendemain, tout comme il y a des étapes pour faire un puzzle. D’abord le mieux est de définir le cadre de l’évolution.
Tiens, c’est drôle, avez vous remarqué que le cadre, dans un puzzle représente souvent de la terre, du ciel, de la nature ou des fragments de l’environnement extérieur.

Et si il en était de même dans la vie ?

Le cadre de notre évolution d’âme est notre environnement, celui que nous avons choisi pour évoluer. La planète, le pays, le quartier, la famille, la couleur, la langue, le corps…. Notre âme a choisi. Bien sur nous ne nous en souvenons pas du tout, c’est cela qui est particulier.

Imaginez, que je vous montre l’image du puzzle que vous devez réaliser 1 seconde. Seriez vous capable de mettre 1000 pièces cote à cote ? En combien de temps ?
Eh bien, nous nous avons décidé, en nous incarnant que nous avons entre 0 et 100 ans disons, pour retrouver cette image finale que nous n’avons vu qu’un fragment de seconde.

Pas simple, hein ?

Un jeu grandiose.

Amusons nous à retrouver, les pièces de ce puzzle, dans la même légèreté que ce jeu auquel nous avons tous au moins une fois joué.
Occupons nous de la pièce unique que nous représentons pour l’Univers, retrouvons notre place au sein de ce dessin géant, et gardons en tête que tout cela n’est qu’un jeu. Comme pour tous les jeux on peut décider de s’y amuser ou de s’ennuyer… voire pire de tricher ou de râler !
Et je vous assure que ce jeu grandiose, en vaut la chandelle.

Avec tout mon amour, Emmeline.

La beauté cachée

La beauté cachée c’est quoi ?


La beauté cachée, c’est le nouveau film avec Will Smith.
A priori, on pourrait se dire, “encore un film bien américain ! “
Certes, je ne vais pas vous mentir, la brochette d’acteurs est belle, et hollywoodienne. Mais si l’on décide de passer au dessus, on découvre un vrai trésor actuel. Pour moi, le titre original “Collateral Beauty” révèle mieux la subtilité des messages que beauté cachée.
“Nous sommes tous connectés” est le sous titre très inspiré. Ici il ne s’agit pas de connexion sur internet ou avec l’au delà. Ici il s’agit, à mon sens, de la connexion entre chaque être humain. Entre l’Univers et chacun de nous aussi.

Will Smith, un publicitaire de renom est anéanti par la perte d’un être cher. Sa fille de 6 ans est décédée. Cela fait 2 ans mais rien ne peut, ne serait-ce qu’atténuer sa blessure, soulager sa douleur, ou freiner sa route vers les bas fonds de son existence.

A priori, rien ne peut l’aider.


Sauf peut être lui-même.


Comment cela ?

Au delà de la souffrance, de la douleur, des difficultés que l’on rencontre il est parfois une lueur d’espoir. Ici même, à l’intérieur de nous, peut être même ici, en bas, à gauche.
Sentez le en vous.
Le cœur qui bat est peut être la clef. Alors qu’il souhaite la mort plus que tout pour mettre fin à ses douleurs, comment penser que, la vie, est la solution ?

Ses pensées nocturnes prennent contact avec la mort, l’amour et le temps. Il s’interroge tout au long de ses nuits d’insomnie. Il écrit des lettres. Des lettres à des destinataires surprenants. Je vous laisse découvrir les détails.
Non pour philosopher, il y jette sa haine et son incompréhension du monde ainsi que l’injustice de la vie : on a pris, sa petite fille, l’amour de sa vie.

Comment aimer un jour à nouveau ? Comment vouloir encore vivre ? Comment pouvoir encore sourire ?

Telle une bouteille à la mer, le héros a envoyé un signal de détresse.
Il a ouvert inconsciemment, la porte qui mène à sa lueur intérieure.

Je vous invite à voir et revoir ce film car la seconde lecture peut en être très riche ! Quand nous nous sentons enlisés dans le noir de notre vie, dans la boue, la vase gluante qui nous empêche d’avancer, comment peut-on s’en sortir ?

Si nous ne pensons pas avoir la solution, que nous ne voyons aucune lueur d’espoir à l’horizon, c’est qu’elle est là. Mais nous ne la voyons pas. Des contes de tous les temps, que vous connaissaient peut être, ne nous racontent ils pas que des voyageurs ont parcouru les routes pour trouver le Graal, la pépite, le bonheur, le sens de la vie, et le trouve après des années, en eux ?

La Vie est partout, la beauté cachée à ses cotés. L’Univers et la Source de vie nous guident à chaque instant. Nous sommes connectés, que nous le voulions ou non. Quelques uns ont des facilités car ils font de la place pour accueillir, à travers l’expression et la créativité. Tant de chanteurs, de la famille Chedid à Florence and the Machine. Tant d’humoristes, d’écrivains, de Gad Elmaleh à Laurent Gounelle… personne n’y échappe ! Même pas vous !
En fait, tant de personnes comme vous et moi, reçoivent tous les jours des inspirations, des signes, des messages sans prendre conscience que cela peut venir de quelque chose qui nous dépasse. L’important est que nous menions ces idées à bien, que nous leur donnions vie, que nous les mettions au monde, car elles sont les bases de notre avenir lumineux et celui de nos enfants.

Belle connexion !
Emmeline

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=238310.html

Pour lire les articles, abonnez vous ici

Vaiana, suivre mon étoile !

Vaiana ou la légende du bout du monde ou (Manoa en version originale). Tel est le titre, peu évocateur à mon sens, du dernier Disney en ce moment sur la toile.

Que ce cache t-il derrière ce titre ? Une fillette, aux yeux immenses, au sourire communicatif et à la curiosité bien placée. Et sa conquête du Graal. Son Graal.

Pourquoi j’ai choisi de vous parler de ce film vu ce week-end ?
Car il est le signe que le monde change. Souvenons nous des œuvres de Disney, des princesses et des belles mères, des princes charmants et des chaussons de verre, miroirs, pommes… Déjà beaucoup de symboles.
Mais depuis quelques années, et d’ailleurs c’est ce qui m’amène à régulièrement écrire sur ces dessins animés d’un nouveau genre, les messages sont de plus en plus profonds. Ils évoquent l’énergie et le Chi (Kung Fu Panda 3), la mort et l’incarnation ( Kubo et l’armure magique), la spiritualité (Le Prophète) et bien d’autres thèmes riches de sens.
Le monde est en quête de sens à ce que l’on appelle la Vie. Nous pouvons lire sur le sujet de nombreux magazines. Quel est le sens de ma vie ? Qu’est ce que je fais dans ce monde ?
Quelle est ma mission de vie ? Et comment je l’atteins ?


Ce dernier né Disney, nous conte l’histoire d’une jeune fille que rien ne comble, malgré tout ce qu’elle a. Elle aspire au grand large, alors qu’elle est retenue sur une île paradisiaque.
Elle a tout, et pourtant…

Elle rêve d’approcher la mer. De se confondre avec elle, de plonger dans ses abîmes et de l’affronter. Elle rêve de devenir une autre. Ou serait-ce de devenir elle-même ?

Ses parents la connaissent bien, et lui évitent par chance les déboires liés au fait de s’approcher de la mer. Cette mer qui a englouti des amis de la tribu, des années auparavant. Elle est sans pitié et ne fera qu’une bouchée d’une petite fille à l’œil pétillant et inexpérimenté. Ils pensent ainsi protéger leur enfant. N’est ce pas le rôle de l’adulte ?

Un jour, alors que c’est interdit, elle s’approche de l’eau. L’océan l’appelle. Il lui parle avec ses mots. Il la caresse de ses vagues et lui fait visiter les fonds sous-marins couverts de mille et une beautés. Vaiana rit et son cœur chante ! Elle se sent à la bonne place au bon endroit. La mer lui fait un dernier cadeau précieux, que je tairai ici car je ne veux pas vous gâcher le plaisir de voir ce film !

Les années passent et il reste dans le cœur de Vaiana un vague souvenir de ce jour là. A t’elle rêvé ? Sans doute, oui, aucune trace réelle. Mais elle sent que l’océan est son ami. Sans savoir pourquoi, elle se sent attirée vers un dessein qui n’est pourtant pas celui auquel elle est promise.

En effet, elle devient la chef du village et se doit de sauvegarder son île et son peuple. Elle n’a pas le choix. Le poids de ses responsabilités la tient ainsi, loin de son rêve. Loin d’elle-même.

Mais un jour, sa grand mère, la magicienne du village, c’est à dire, «la folle » telle qu’elle le dit elle-même, lui fait cadeau de son écoute et de ses précieux conseils. « Suis ton cœur ». conclut elle.

Oui mais,

quand les responsabilités de la vie sont là, que des gens comptent sur nous, est il facile de suivre son cœur ? Non.

Vaiana subit, la pression familial, le poids du destin tracé pour elle, par les autres.
Que faire quand tout paraît être contre l’appel du cœur ?

Se faire confiance est le seul mot.
Faire confiance.
Demander de l’aide à l’Univers. L’Univers c’est cette énergie avec laquelle notre intuition est en lien. En connexion, elles communiquent. Il suffit de demander à recevoir, encore et encore des messages et signes, sur les choix à faire, le chemin à prendre. Tout devient un jour si clair, que les doutes s’évanouissent et que la certitude d’avoir à accomplir ce chemin là est plus forte que tout.

Vaiana, se lance à la conquête de son Graal : être qui elle est vraiment. C’est à dire, au delà des regards extérieurs, des « on dit », des projections, des peurs, de la pression sociale, du chemin tout tracé. Elle dépasse les peurs et l’inconnu pour trouver qui elle est vraiment.
La magie du film, est qu’en plus, en écoutant son cœur, et en devenant qui elle est au fond d’elle, elle offre une seconde chance à son peuple et au monde entier. Elle aurait pu penser à la haine qu’elle allait recueillir, ayant abandonné son peuple pour suivre son intuition, et ainsi se charger en culpabilité inutile. Au lieu de cela, prendre
Son propre chemin lui attire la gratitude universelle et de tout son entourage.

C’est le message que je garde précieusement de ce film inspirant. Je partage avec vous ce joyau. Lorsque nous écoutons notre cœur, notre intuition, ce qui nous fait vibrer, ce qui nous donne le sourire, nous nous donnons la chance de naître de nous-même.
Il y a la naissance qui nous permet un jour de voir, d’entendre, de sentir, de parler, de marcher.
Et il y a la Naissance de notre Âme. Ou plutôt sa découverte en nous, devrais-je dire, puisqu’elle a toujours été là, au creux de notre Être. C’est elle, en lien avec l’Univers qui nous envoi des signes, qui font que le chemin devient lumineux, limpide, facile.
Cette Renaissance s’appelle aussi la Conscience ou l’Eveil.
Donner vie à ses aspirations c’est se donner la Vie.

Le plus difficile pour moi, comme pour Vaiana, a été de lâcher l’importance du regard des autres, les avis divers et variés des gens que j’aime, mais aussi des phases de mon histoire qui m’empêchaient d’avoir confiance et d’entendre ces signes. Il y a un moment parfait, ou tout devient clair. Et là, il n’est pas question de se donner de la peine ou de passer beaucoup de temps. Il suffit d’un déclic, d’un souffle, d’un lever de soleil, d’une étoile filante…

Vaiana ayant acquis la confiance en ces signes, le jour arrive où le chemin se montre de lui-même. Vaiana voit la mer s’ouvrir devant elle, lui déroulant un tapis de sable fin, pour qu’elle accomplisse sa mission de vie.

Le miracle a lieu lorsqu’elle ne l’attend pas.

L’océan la soutien, et l’Univers à travers lui.

Et vous, que vous dit votre cœur ?
Et si en cette fin d’année 2016, vous preniez le temps de
l’écouter, vraiment ?

Le monde change. Les consciences s’ouvrent. Les enfants d’aujourd’hui ne connaîtrons pas ces questions là, ils suivront leur chemin, quoiqu’il en coûte. Ils sont connectés, plus intuitifs. Ils montrent l’exemple.
L’on croit souvent que les parents font grandir les enfants, mais je crois que ce sont les enfants qui font évoluer les adultes. Ils
écoutent leur cœur et clament haut et fort leurs émotions. Ainsi ils se libèrent et font de la place à l’intérieur, pour laisser pousser les fleurs de leur avenir, et suivre leur étoile.

C’était mon regard sur le monde, Emmeline.

 

La sélection des cadeaux de Noël qui ont du sens, c’est par ici !

 

Ce contenu a été publié dans Non classé par emmeline. Mettez-le en favori avec son permalien.

j’ai osé dépasser ma peur du vide !

J’ai osé ! osé marcher sur un fil, me jeter dans le vide à la tyrolienne !

J'ai osé déapasser ma peur du vide !Je suis fière de moi : j’ai osé dépasser ma peur du vide !
Je ne sais pas si vous avez déjà fait de l’accrobranche… Moi je n’aurai jamais imaginer faire cela, car le vertige me terrassait rien que d’imaginer ou de voir les autres! A quelques mètres au dessus du vide, j’ai bien senti que le plus important n’est pas ce que je m’apprêtais à faire mais comment j’allais le faire : en confiance, avec le sourire ? dans la peur, tendue ? J’ai commencée tendue, très tendue : j’ai mi 20minutes pour oser passer la première passerelle !!!
Puis au bout de 3 épreuves, j’ai
fait le choix de changer d’attitude. J’ai imaginé que j’étais à l’aise, que ça me faisait plaisir d’être là, que je m’amusais…Je me suis mise à chanter et à me dire, « allez, c’est super facile Emmeline ! « … eh bien j’ai traversé l’obstacle d’après en 8 minutes… puis celui d’après en 5 minutes…


Si…. j’ai osé dépasser ma peur du vide !


Les épreuves n’ont pas changés, elles n’étaient pas plus faciles ou plus difficiles que les 3 premières… Simplement, mon attitude, ma position,
mon énergie était radicalement différente ! Incroyable !
Le parcours s’est terminé, dans cette énergie, avec le sentiment d’un défi personnel intense !
Et devinez quoi !! à l’arrivée, je me suis dis, allez, je refais ça ! et maintenant dans cette belle énergie depuis le début ! Le parcours qui m’avait pris
1h30 la première fois, je l’ai fais en 15 minutes!

 

Un tel défi personnel ne se fait pas seul !

J’ai appris avec les années qu’il est important de s’entourer des bonnes personnes! Pour ce parcours d’accrobranche, j’étais accompagnée d’une personne bienveillante et compétente, mais aussi d’autres personnes, qui comme moi voulaient tenter l’expérience. L’énergie d’un groupe donne une motivation extra ordinaire, je vous assure !


Si j’ai osé dépasser ma peur du vide !  vous aussi !


C’est pour cela, que je vous propose, de vous aussi avancer,
dépasser vos peurs et vos blocages, pour enfin vivre la vie qui vous inspire ! Les épreuves de la vie, telles les épreuves de l’accrobranche, sont faites pour les dépasser, même si parfois, rien qu’à la vue de cet obstacle, mon corps chancelle et je manque de tomber dans le vide… Dans ma vie, ça a été pareil, et pourtant, plus tard, quand la tempête est passée, je me sens fière, forte et à la bonne place ! Parfois même je peux relever le même défi en 10 fois moins de temps, et facilement !
Dans cette vidéo, vous allez découvrir comment j’ai créer la vie qui m’inspire ! C’est pour cela, qu’avec Oassa Windels, nous avons créer un
stage pour vous permettre de vous aussi oser vivre la vie qui vous inspire !  ( toutes les infos ici )

Kubo et l’armure magique : parler aux enfants de la mort

Kubo et l’Armure magique : parler aux enfants de la mort

Kubo et l’armure magique : parler aux enfants de la mort. Ce dernier né des studios de dessins animés « Kubo et l’armure magique » permet de parler aux enfants de la mort. C’est un beau condensé de contenu en développement personnel, c’est pourquoi je vous en dis plus !
En effet, les enfants comme les parents pourront y trouver des réponses sur la réincarnation, les vies antérieures, les énergies, la mort, les légendes japonaises.

Kubo, un petit garçon aux talents cachés, entouré par la mort de ses proches...

Kubo et l’armure magique : parler aux enfants de la mort

Un outil pour communiquer sur les thèmes difficiles : mort et spiritualité.

J’ai vu ce dessin animé et je le conseille fortement. Kubo et l’Armure Magique est un outil pour les parents qui souhaitent trouver un moyen d’évoquer des thèmes difficiles avec leurs enfants, tels que la mort, la spiritualité, l’invisible…mais qui ne savent pas comment.

Poser des questions pour mieux écouter :

Regardez ce dessin animé en famille et prenez un temps pour écouter votre enfant : Qu’a t’il compris ? Comment a t’il perçu la mort ? En quoi Kubo a t’il de la chance ? Comment a t’il trouvé les personnages du singe et du scarabée ? Dans le cimetière, comment il a trouvé l’ambiance à la fin ? …

Écouter est LA clé :

Écouter est la clé pour entendre là où votre enfant a des questions, des peurs ou des doutes. Vous lui offrirez une très belle occasion de communiquer autour de thèmes faisant partie de la vie et qui sont si peu évoqués, compris et donc bien vécus quand des accidents arrivent dans l’entourage de l’enfant.

Ainsi écouter est la clé, mais pas n’importe quelle écoute! L’écoute active, intéressée, mais qui ne guide pas les mots de l’enfant. En effet, il est important de laisser à l’enfant toute la place de s’exprimer avec ses propres mots et ses propres références.

Posez des questions pour mieux comprendre l’enfant :

Comme l’adulte doit écouter, se montrer présent et compréhensif, si quelque chose n’est pas clair ou pas compris, il suffit de le dire. L’adulte peut indiquer simplement : « j’aimerai comprendre mais là je ne suis pas sûre de bien te comprendre. Peux tu m’en dire un peu plus peut être avec d’autres mots que je pourrai comprendre? »

Parce que les sujets comme la mort, la spiritualité et l’invisible peuvent être complexes à comprendre pour l’adulte, il est important de prendre le temps. Les enfants sont très « connectés » à tous ce qui les entourent et il n’est pas rare de voir des enfants avec des yeux dans le vague, qui paraissent ailleurs.

Parfois ils voient des lumières la nuit, on entendu un bruit, on peur d’aller dans une pièce… écoutez le. Il a peut être beaucoup de choses à vous apprendre. Le laisser en parler, c’est le laisser sortir des choses qui, enfermées dans une boite au fond de leur mémoire et leur cœur pourraient faire de gros dégâts plus tard.

quand le passé me rattrape !

12 mai 2016 QUAND LE PASSE ME RATTRAPE… que faire ?

Je vous partage la nouvelle du jour. Assignation à prendre un avocat pour me défendre face à la femme de mon père, décédé il y a 4 ans et demi… Dans le flot des émotions positives et motivantes du moment, c’est un coup dur…
Je ne suis pas étonnée à vrai dire, celà fait 4 ans, qu’il n’est plus possible de communiquer sans avocat, notaire, huissier, attaque par mail…
Comment en arriver là dans une famille ? j’avoue je n’ai pas trouvé la réponse depuis le temps… Mais je comprends mieux comment cela peut être si violent dans le monde, à une échelle planétaire, quand je vois la difficulté à être dans la communication et l’amour à l’échelle d’une » mini société familiale »…
Bref il y a 4 ans, ces nouvelles choses auxquelles je pensais ne jamais avoir à faire, ont débarqué. Rendez vous chez un Notaire, où je ne comprenais pas grand chose, un langage nouveau pour moi…puis chez un, deux, trois avocats, là encore, découverte de la justice française, du fonctionnement d’un système à des milliers de kilomètres de ce que je connaissais. Le tout en plein deuil évidemment c’est encore plus déstabilisant !
J’ai cru, que je n’avais pas le choix, je e sentais obligée de plonger dans tout celà, toutes ces choses qui me dépassaient…et puis j’y ai tellement plongé que j’y ai sacrifié des mois et des années, de mon énergie, à avoir mal au ventre en me levant, à me sentir paniquer à l’arrivée d’un nouveau courrier… à ne plus vivre ma vie !

Et puis j’ai décidé de vivre ma vie, et de laisser ces affaires le plus à l’écart possible, pour me laisser respirer à nouveau. J’ai réussi à inverser la tendance, à donner le minimum nécessaire, et à ne plus rien attendre de ce lien familial là. J’ai enfin pu vivre ma vie, partir en Inde, me former, faire toutes les choses importantes pour moi, que je pensais devoir repousser tant que cette succession était en cours…
Heureusement que j’ai décidé de vivre entre deux, car 4ans et demi après, on remet ça !
J’étais chez un huissier hier, pour la première fois de ma vie. Devant moi un homme, qui avait l’air de devoir beaucoup d’argent, en train de régler une petite somme pour calmer les relances, sans doute… Et puis, alors que je faisais la file, calme mais pas très heureuse d’être là, il faut le dire, cet homme fait une blague et sourit en se retournant vers moi. Il m’a épaté !!! j’en ai pris de la graine, et j’ai décidé de sourire, et de prendre ce document qu’on me remettait avec légèreté… ça a marché ! j’étais détendue et j’ai pu continuer ma journée normalement.

Ce matin c’est une autre histoire… une boule au ventre, un fond de mal de tête, je vois bien comme ce nouvel appel à continuer cette histoire sans fin, est très présent et me fait mal. Ce qui remonte, c’est « non, pas encore des avocats, des paperasses, des disputes avec ma sœur, des désaccords, des tensions, des heures à refaire encore et encore l’histoire de ces dernières années !!! » . Et en disant celà, je vois bien à quel point, c’était exactement l’attitude qui m’a mené à me pourrir la vie il y a 4 ans.

Alors aujourd’hui, je décide, que ces événements ne gâcheront pas mon bonheur ! Que je vais gérer cette affaire, comme une affaire courante banale. Je décide de ne pas mettre le passé à l’œuvre, car c’est là où je ne veux plus aller. Alors je décide de ne plus mettre mon énergie à penser à ce qui pourrait arriver de pire ou de grave.
Je décide de faire confiance, que cette épreuve est ce qui pouvait m’arriver de mieux, pour évoluer dans un domaine difficile pour moi.
Je décide de voir, le sourire de cet homme, en difficulté. Cet homme qui peut rire dans une situation où j’étais mal à l’aise pour lui et moi et où même la secrétaire l’est. Il fait dire, qu’elle est détentrice de mauvaises nouvelles pour toutes les personnes qui franchit la porte ! Quel travail terrible ! Elle a du courage ou en tous cas elle sait pourquoi elle fait ce métier, pour nourrir quelles valeurs, et c’est le principal !
Et vous savez quoi, en écrivant, je me rend compte que j’écris celà le jour de l’anniversaire de mon père…pas de hasard…

Merci à cet homme, qui me rappelle comme la vie est belle, si je veux la voir belle ! et que je peux décider maintenant, que je ne laisse rien griser ma journée !!

Et vous les Créateurs ? par quoi vous ne voulez plus vous laisser gâcher la journée ? la vie même ?
Emmeline

Une grande nouvelle pour moi! et pour vous !

09 mai 2016 UNE GRANDE NOUVELLE pour moi ! et pour vous…

J’ai décidé, de passer au delà de ma peur et de mes peurs!
Depuis des années j’admire les personnes qui savent écrire et trouver les mots justes! A chaque fois, celà me renvoyait au fait que je ne savais pas écrire. Dans mon métier d’architecte, j’étais entourée de personnes qui pouvaient palier à ce manque chez moi, alors tout allait bien…
Puis j’ai changé de voie, pour enfin être sur la mienne, celle d’accompagner les autres sur leur chemin… Et là, plusieurs fois, je me suis confrontée au fait de devoir écrire. Écrire un texte sur moi, un texte sur ce que je propose, un texte sur à peu près tout … je me suis trouvée de magnifiques personnes qui ont bien voulu me corriger, arranger les mots pour que le résultat soit plus clair. En bref, je me reposais sur les autres…

Et récemment, j’ai décidé de décidé que je savais écrire! Pas à la manière de Victor Hugo, ni même à la manière d’un romancier ou d’un journaliste. En fait je sais écrire, comme moi j’écris.
Ça a été une révélation !!!!!

Donc j’ai décidé d’écrire un livre et aussi des chansons . Rien que ça! émoticône wink

Devinez quoi ? celà fait 30 jours, et j’ai écrit 4 chansons ! Défi réussi !!!!

Concernant le livre, finalement, moins simple… J’ai écrit plusieurs fois quelques lignes, et je me disais qu’en écrivant tous les jours un peu, ça pourrait donner du contenu pour un livre! Alors voilà, j’y suis, déjà 4 pages …. une ligne après une autre…à raconter comment je suis arrivée là où j’en suis, comment j’en suis arrivée à écrire un livre, alors que je ne sais pas écrire…

Alors, vous voyez, tout est possible !!!! j’en suis la preuve vivante!!! à vous, créateurs de faire ce que vous ne pensiez ne pas pouvoir faire !!!

et voilà le jour J !
j’ai décidé de vous partager ce qui m’anime ces derniers jours !
Je ne trouvai pas le courage, la force, la motivation de me lever tôt le matin, cet hiver…Pourtant, je m’étais fait la promesse d’aller courir tous les jours, et plusieurs fois…
Mais le moment n’était pas venu ou je n’ai pas su le provoquer…

En attendant, après être passée de la colère envers moi mçeme, à la déception, au jugement, j’ai fini par accepter que c’était ainsi. Que le moment viendrait sûrement un jour !

Et voici que depuis plus de 30 JOURS, je cours chaque matin !!! j’ai commencé par 3 minutes, et puis maintenant je suis à 10 minutes peut-être… J’ai lâché toute pression, et je suis FIERE de moi !!!!! car je cours tous les jours ! et c’est pour moi un immense défi !!! YOUHOU !!!!!

Commencez « petit » les Créateurs : le changement s’opère goutte d’eau après goutte d’eau….La fleur s’ouvre, après des efforts qu’on ne mesure pas, car on ne les voit pas… Un jour, avec suffisamment d’eau et de soleil, elle est là, et ILLUMINE NOTRE JARDIN !!!!

je vous souhaite une journée BIEN FLEURIE !!!!
Emmeline

L’erreur fatale !

10 mai 2016  L’ERREUR FATALE !!!

Je vous racontais hier, comment j’ai écrit quelques pages sur le récit de ma vie et de grandes étapes qui m’ont amené a être qui je suis aujourd’hui. Et ce matin, en faisant un autre document sur informatique, j’ai malencontreusement écrasé ce fichier du livre de ma vie…
Ce début de livre est dans un néant, dans l’espace de cet ordinateur portable ! argh… J’aurai pu me mettre en colère, être pleine de désespoir d’avoir tout perdu… ou encore toutes ces émotions négatives que je connais très bien… j’aurai pu. Et il y a quelques mois encore je l’aurai fait et il m’aurait fallu des jours pour me résigner à tout réécrire…

Mais j’ai décidé, de décidé de faire mieux que ça !
J’ai décidé de prendre cela à la légère. Après tout ce n’est que quelques mots sur un feuille virtuelle…. MAIS QUAND MEME j’ai mi 33 ans à pouvoir écrire celà et 30 jours à écrire concrètement…
Allez, je souffle un coup et je me dis, quel magnifique signe ! Mais de quoi ? que je ne dois pas écrire ? que je devais être plus attentive en enregistrant mon fichier? qu’à l’avenir je dois prévoir des sauvegardes pour tout ce que je fais? que ce n’est pas comme celà que je dois faire!!!!
En fait, je décide de voir celà de cette manière : J’ai beaucoup à raconter, et je souhaite raconter ce que j’ai vécu et ce que je vis afin d’inspirer des femmes, et des hommes autour de moi ! Ca, c’est ce qui m’anime! après, l’écriture en soit, n’est pas mon souhait le plus profond. Mon souhait c’est diffuser des messages inspirants, des encouragements, des conseils… Et je me dis, que quelqu’un sur la terre, a lui ou elle les compétences d’écrire à merveilles et d’être passionné par la langue française… ce n’est pas moi cette personne… mais quelqu’un, vous, un voisin, un ami rayonne et est excellent quand il enfile son costume d’écrivain, de lecteur, de correcteur… Cette personne prend toute son ampleur et sa grandeur lorsqu’il s’agit d’écrire. Je suis sûre que cette personne existe, et que je vais la rencontrer !!! grâce peut être d’ailleurs, à cette publication et à vous !

Je vous tiendrai au courant !!!

Je sais que depuis que je suis sur mon chemin, les choses sont beaucoup plus faciles. Je sais et j’ai expérimenté que tout est sur le chemin ! oui, il suffit de se baisser pour ramasser…
Et vous, qu’allez vous ramasser aujourd’hui ?
Je suis aux anges! alors merci a l’univers d’avoir effacé ce fichier ce matin, je me dis que c’est l’occasion de rencontrer une super personne très bientôt !
Emmeline

 

Faire le bon choix, oui, mais lequel ???

11 mai 2016  FAIRE LE BON CHOIX !!! oui mais lequel ???

Je sais qu’au moment de valider une participation à un stage, je suis en plein dans le doute… est ce le bon choix? est ce qu’il n’y a pas autre chose, qui correspondrait plus à mon besoin ? Est ce que je ferai pas mieux d’épargner cet argent ? est ce que des vacances ça serait pas mieux? Bref quand je suis dans le doute, tout y passe ! et vous ?

En attendant, je viens encore une fois de dépasser ce cap, et alors que je louche sur un stage d’entrepreneurs depuis des mois, ça y est j’ai cliqué ! J’ai lâché sur le fait que celà allait vider mon compte pour ce mois-ci… j’ai décidé, que c’était ma priorité!
et si j’ai pu le faire aujourd’hui, c’est que je l’ai expérimenté encore et encore pour de petites choses, des stages de journée, de week-end sur le chant, l’écriture, le clown… j’en ai essayé, et à chaque fois je ressors grandie ! alors je ne peux me baser que là dessus pour me dire, aujourd’hui, allez je le fais, car j’ai confiance que c’est le chemin que je dois suivre.
eh là je me dis « ouvres les yeux Emmeline, celà fait 10 fois en 6 mois que tu tombes « par hasard » sur cette publication/événement … c’est donc pour toi !  » Honnêtement, dans le flot des milliers d’événements qui ont lieu en même temps, pourquoi c’est celui là qui revient vers moi ????…

pourquoi c’est celui là qui revient vers vous ?

Alors ça y est, je me mets en action, encore et encore pour vivre la vie que je mérite !!!

Et vous ? que faites vous pour vous ? et pour vos rêves ? ouvrez grands les yeux et les oreilles, et faites confiance en ce qui vient jusqu’à vous… vous verrez c’est magique !!
Emmeline

 

les O.S.E. c’est quoi ?

J’ai osé ! osé me filmer pour vous proposer une série de vidéos les O.S.E.  !
O
, comme Original : vous êtes uniques, à chaque instant, chaque jour ! ne l’oubliez jamais !
S, comme Soi :  vous êtes merveilleuse, merveilleux ! contactez votre soi profond pour le mettre au monde!
E, comme Être :  on apprend les verbes être et avoir à l école, mais « être » est le  fondamental ! dans une société où « avoir » semble porter plus de sens qu’ « être »… Rappelons nous que le premier verbe que l’on apprend est « être », et cela se vérifie quand on apprend une langue étrangère : les premiers mots sont « je suis Emmeline »… et pas j’ai une maison, j’ai une voiture, j’ai …

O.S.E. être Original, en accord avec ton Soi profond !

 

voici, O.S.E. les vidéos !    recevez les nouvelles OSE sur YouTube !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

enfin j’O.S.E. !!!


Bonjour les Créateurs, architectes de vos vies !

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les vacances commencent !
Pendant les vacances
j’adore prendre le temps, découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles personnes, mais surtout me dépasser ! Eh bien, moi qui ait le vertige et qui suis fâchée avec tout ce qui à trait au sport, je me suis dépassée ! à plusieurs reprises, et je vous dis tout ici, sur comment j’ai pu dépasser ma peur du vide !

J’ai osé ! osé me filmer pour vous proposer une série de vidéos les O.S.E.  !
O
, comme Original : vous êtes uniques, à chaque instant, chaque jour ! ne l’oubliez jamais !
S, comme Soi :  vous êtes merveilleuse, merveilleux ! contactez votre soi profond pour le mettre au monde!
E, comme Être :  on apprend les verbes être et avoir à l école, mais « être » est le  fondamental ! dans une société où « avoir » semble porter plus de sens qu’ « être »… Pappelons nous que le premier verbe que l’on apprend est « être », et cela se vérifie quand on apprend une langue étrangère : les premiers mots sont « je suis Emmeline »… et pas j’ai une maison, j’ai une voiture, j’ai …

O.S.E. être original, en accord avec ton Soi profond !


 

 

je ne sais pas écrire…

UNE GRANDE NOUVELLE pour moi ! et pour vous….
J’ai décidé, de passer au delà de ma peur et de mes peurs!
Depuis des années j’admire les personnes qui savent écrire et trouver les mots justes! A chaque fois, celà me renvoyait au fait que je ne savais pas écrire. Dans mon métier d’architecte, j’étais entourée de personnes qui pouvaient palier à ce manque chez moi, alors tout allait bien…
Puis j’ai changé de voie, pour enfin être sur la mienne, celle d’accompagner les autres sur leur chemin… Et là, plusieurs fois, je me suis confrontée au fait de devoir écrire. Écrire un texte sur moi, un texte sur ce que je propose, un texte sur à peu près tout … je me suis trouvée de magnifiques personnes qui ont bien voulu me corriger, arranger les mots pour que le résultat soit plus clair. En bref, je me reposais sur les autres…
Et récemment, j’ai décidé de décidé que je savais écrire! Pas à la manière de Victor Hugo, ni même à la manière d’un romancier ou d’un journaliste. En fait je sais écrire, comme moi j’écris.
Ça a été une révélation !!!!! 😉
Donc j’ai décidé d’écrire un livre et aussi des chansons . Rien que ça! 🙂
Devinez quoi ? celà fait 30 jours, et j’ai écrit 4 chansons ! Défi réussi !!!!
Concernant le livre, finalement, moins simple… J’ai écrit plusieurs fois quelques lignes, et je me disais qu’en écrivant tous les jours un peu, ça pourrait donner du contenu pour un livre! Alors voilà, j’y suis, déjà 4 pages …. une ligne après une autre…à raconter comment je suis arrivée là où j’en suis, comment j’en suis arrivée à écrire un livre, alors que je ne sais pas écrire…
Alors, vous voyez, tout est possible !!!! j’en suis la preuve vivante!!! à vous, créateurs de faire ce que vous ne pensiez ne pas pouvoir faire !!!

inscrivez vous à la Newsletter !

pour recevoir de nombreux cadeaux, avantages et calendrier des ateliers et stages,
et recevoir gratuitement « le carnet d’inspiration » en pdf dès sa sortie en mai 2016

il vous suffit de vous inscrire ici :

 

inscrivez vous à la newsletter : ( mail, prénom, nom )




stage week end « Donner un sens à ma vie »

une surprise ici !!!!

                                                                                                                                                Stage donner un sens à ma vie bd                                                         Explorez et créez la vie qui VOUS inspire par une approche inédite mêlant réflexion et créativité, mental et intégration par le corps.
Vous ne savez pas où vous en êtes ?
Vous avez perdu le contact avec ce qui vous anime ?
Vous ne voyez pas ou plus de sens à votre vie, à ce que vous faites ?
Vous ne savez pas vers où aller ?
Vous vous sentez bloqué dans la réalisation d’un projet personnel ou professionnel ?
Des choix divers s’offrent à vous, et vous ne savez quelle direction prendre ?

Stage donner un sens à ma vie 2

quels bénéfices pour vous ?

° identifier ses valeurs et ses besoins
° faire le point sur ses priorités
° réapprivoiser ses rêves et ses projets
° révéler ses talents et ses ressources
° dépasser les peurs qui nous bloquent
° créer une vie qui nous convient
° se fixer des objectifs atteignables et motivants
° oser agir pour le changement

 

 

par quel chemin ?

Parce que nous sommes convaincues que tout ne passe pas que par le mental et qu’il est capital de pouvoir intégrer le changement dans le corps, nous avons associé nos compétences pour vous proposer un stage qui mêlera réflexions et expérimentations créatives autour des différents axes que nous explorerons à la découverte du sens de sa vie.
Ce stage vous amènera les questions à se poser pour plonger au cœur de vous-même. Nous vous accompagnerons ensuite, dans des temps de parole et des temps d’expérimentation corporelle (ancrage corporel, créativité, visualisation), à trouvez en vous les leviers qui vous permettront de cibler votre essence et de vous mettre en route vers ce qui fait sens pour vous.

Duo d’accompagnatrices :Stage donner un sens à ma vie 4

Emmeline Sion : thérapie créative

Oassa Windels : coaching/conférence, kinésio

+32 (0)496 776 998 (belgique)

+33 (0)6 77 14 97 36 (france)

 

Stage donner un sens à ma vie 5
Le stage a lieu à 7711 Mouscron (Belgique)
horaires :
vendredi 27 mai 19h-21h
samedi 28 mai : 9h – 18h
dimanche 29 mai 9h-18h

290€ tout le week end, tout matériel créatif compris.

Apporter une tenue confortable et un carnet/crayon pour la prise de notes.Stage donner un sens à ma vie inscription

Atelier ma Nature Créative !

Curieux, curieuses?

je propose de vous découvrir, vous même ainsi que votre nature créative, car nous en avons tous une, parfois plus enfouie que d’autre….eh oui !!!

La créativité n’est pas lié à la pratique artistique, elle est ce souffle qui nous aide au quotidien à prendre les bonnes décisions, imaginer des solutions, agir ou se mettre en recul aux bons moments…

Cette immersion en nature, en bordure de forêt nous offrira un décor merveilleux plein d’énergie et de sagesse !

« MA NATURE CREATIVE »

carte creativ NatureLILLE / parc de la citadelle
bd Vauban, au croisement pont du petit paradis et rue du petit paradis
DATE A VENIR
rdv précises pour partir ensemble à l’endroit de l’atelier

INFO : l’atelier aura lieu à partir de 4 inscrits avec un maximum de 8

 

je suis animatrice en atelier de développement de la créativité et amoureuse de cette nature qui nous entoure, alors j’ai eu cette idée de vous faire découvrir et partager ce moment magique!

aucune compétence n’est requise, la motivation suffit!

n’hésitez pas à me contacter  pour tout besoin d’informations complémentaires!

aucun matériel demandé, je m’occupe de tout!

INFO importante : vous aurez besoin d’une tenue confortable et qui peut se salir (s’assoir par terre…).

Mon but est de faire partager ce qui m’anime, cette sortie est donc libre de participation !

faites de vos rêves une réalité en 2016 : l’Atelier !

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité. »

Antoine de Saint Exupéry

L’hiver nous amène à prendre du temps, à ne rien faire, ou plutôt à se laisser rêver! Cette période de fin d’année est propice à la pause, à prendre du temps pour faire le point.
Faire le point sur cette année 2015, avec ses épreuves et ses enseignements, ses difficultés et ses cadeaux, c’est se préparer à l’arrivée inévitable de 2016.

L1040048Comment voyez vous cette nouvelle année? Quelles sont vos aspirations, vos besoins, vos rêves ? Se connecter à toutes ces choses, à ce qui se passe à l’intérieur c’est se permettre d’appréhender cette nouvelle année, en douceur et en confiance.

Peut-être vous sentez vous confus, agités, éteints ou tout autrement ces derniers temps, c’est pourquoi je vous propose ce temps pour faire le point et éclairer le chemin dont vous rêver ! Vous y trouverez les outils de l’Art Thérapie : peinture, collage, modelage, dessin, écriture, mouvement, musique… dans le plaisir des outils de notre enfance ! Cet atelier permettra de s’arrêter, de vérifier où vous en êtes et où vous voulez aller! Ainsi 2016 prendra l’allure d’un cadeau à déballer mois après mois !

Atelier créativ’ LIFE :  « faites de vos rêves une réalité en 2016 »

lundi 21 décembre de 10h00 à 11h30  ou le mardi 22 décembre de 18h30 à 20h00 OFFRE à 29€ au lieu de 40€, au 13 rue Pasteur à Lezennes, groupe, places limitées.

réservations : http://lesateliersdelacreativite.com/contact/

arriver 15 minutes avant, l’atelier démarre à l’heure. vous pouvez avoir besoin d’un tablier ou un t-shirt pouvant se salir.

Vice Versa l’Atelier après le dessin animé! créativ’KIDS

vice versa/dessin animé/vers sa vie/émotions/peur/colère/tristesse/dégoût/joie/Riley

vice versa/dessin animé/vers sa vie/émotions/peur/colère/tristesse/dégoût/joie/Riley

 

atelier de 14 h à 17h30, possibilité de « garderie » avant et après, à définir ensemble!

29 euros la journée, et seulement 90 euros les 4 jours !

Offrez une fin d’année d’exception à vos enfants !!! au programme : peinture sur toile, modelage 3D, marionnettes, jeux, mouvements, musique, chant et 1001 une surprises inoubliables !!

tout le matériel est fourni, et aucune pré-disposition n’est requise !

inscription à   lesateliersdelacreativite@gmail.com

je me fais un plaisir de répondre à vos questions, au 0684306872 ! Emmeline

je crois en l’Humanité !

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. » Mahatma Gandhi

Nous aimerions un autre Monde, dans lequel il y aurait moins de violence, plus d’Amour, plus de gentillesse, plus de partage, plus de générosité, plus de créativité ….. mais vouloir le changement à l’extérieur c’est commencer le changement à l’intérieur

COMMENCONS ENSEMBLE !!

vidéo d’inspiration, merci à David Laroche !

http://youtu.be/36CGaBjnPhY