Kubo et l’armure magique : parler aux enfants de la mort

Kubo et l’Armure magique : parler aux enfants de la mort

Kubo et l’armure magique : parler aux enfants de la mort. Ce dernier né des studios de dessins animés « Kubo et l’armure magique » permet de parler aux enfants de la mort. C’est un beau condensé de contenu en développement personnel, c’est pourquoi je vous en dis plus !
En effet, les enfants comme les parents pourront y trouver des réponses sur la réincarnation, les vies antérieures, les énergies, la mort, les légendes japonaises.

Kubo, un petit garçon aux talents cachés, entouré par la mort de ses proches...

Kubo et l’armure magique : parler aux enfants de la mort

Un outil pour communiquer sur les thèmes difficiles : mort et spiritualité.

J’ai vu ce dessin animé et je le conseille fortement. Kubo et l’Armure Magique est un outil pour les parents qui souhaitent trouver un moyen d’évoquer des thèmes difficiles avec leurs enfants, tels que la mort, la spiritualité, l’invisible…mais qui ne savent pas comment.

Poser des questions pour mieux écouter :

Regardez ce dessin animé en famille et prenez un temps pour écouter votre enfant : Qu’a t’il compris ? Comment a t’il perçu la mort ? En quoi Kubo a t’il de la chance ? Comment a t’il trouvé les personnages du singe et du scarabée ? Dans le cimetière, comment il a trouvé l’ambiance à la fin ? …

Écouter est LA clé :

Écouter est la clé pour entendre là où votre enfant a des questions, des peurs ou des doutes. Vous lui offrirez une très belle occasion de communiquer autour de thèmes faisant partie de la vie et qui sont si peu évoqués, compris et donc bien vécus quand des accidents arrivent dans l’entourage de l’enfant.

Ainsi écouter est la clé, mais pas n’importe quelle écoute! L’écoute active, intéressée, mais qui ne guide pas les mots de l’enfant. En effet, il est important de laisser à l’enfant toute la place de s’exprimer avec ses propres mots et ses propres références.

Posez des questions pour mieux comprendre l’enfant :

Comme l’adulte doit écouter, se montrer présent et compréhensif, si quelque chose n’est pas clair ou pas compris, il suffit de le dire. L’adulte peut indiquer simplement : « j’aimerai comprendre mais là je ne suis pas sûre de bien te comprendre. Peux tu m’en dire un peu plus peut être avec d’autres mots que je pourrai comprendre? »

Parce que les sujets comme la mort, la spiritualité et l’invisible peuvent être complexes à comprendre pour l’adulte, il est important de prendre le temps. Les enfants sont très « connectés » à tous ce qui les entourent et il n’est pas rare de voir des enfants avec des yeux dans le vague, qui paraissent ailleurs.

Parfois ils voient des lumières la nuit, on entendu un bruit, on peur d’aller dans une pièce… écoutez le. Il a peut être beaucoup de choses à vous apprendre. Le laisser en parler, c’est le laisser sortir des choses qui, enfermées dans une boite au fond de leur mémoire et leur cœur pourraient faire de gros dégâts plus tard.